Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 17:54

 

gudin.jpg

 

En 1804, Napoléon Ier lui confie la 3e division du corps de Davout avec laquelle il fait la campagne d'Autriche de 1805, et celles de 1806 et 1807 en Prusse et en Pologne. Dans la Grande Armée, de 1805 à 1807, il est blessé à Auerstaedt, participe à la bataille d'Eylau. Entre 1805 et 1813 il partage le commandement des divisions du 3e corps avec les généraux Friant (1e division) et Morand (2e division). Ils étaient surnommés par Napoléon "le brelan".
En 1809, Gudin, commandant la droite du corps de Davout, se fait remarquer aux affaires de Tann et d'Abensberg notamment avec des élans offensifs dignes de l'Empereur. Il passe avec sa division sous les ordres de Lannes, et développe de grands talents militaires aux batailles d’Eckmühl et de Regensberg. Après avoir enlevé l'une des îles du Danube, située en avant de Presbourg, il reçoit le grand aigle de la Légion d'honneur le 14 août 1809. Enfin, il prend une part glorieuse à la bataille de Wagram, où il est blessé.

Le général Gudin se distingue particulièrement au début de la campagne de Russie. À la bataille de Valutino (19 août), au moment où sa division, qui venait de culbuter le centre de la colonne russe, allait s'emparer de la position ennemie, il est frappé d'un boulet de canon qui lui emporte les deux jambes.

Il meurt à Smolensk, le 22 août 1812, des suites des blessures reçues au combat de Valutino. Il était l'ami du maréchal d'Empire Davout. Il était personnellement connu et estimé de Napoléon, qu'il avait connu à Brienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by LOKEN 32 - dans Histoire
commenter cet article

commentaires