Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 20:33

7eme-leger.jpg

 

CAMPAGNE DE 1809

 

Le 11 Avril 1809, la division Gudin (3e du 3e Corps dont le 7e Léger formait la 1ère brigade) se trouvait entre Neumarkt et Bamberg. Le 18 Avril, elle passa sur la rive droite du Danube à Ratisbonne. En  3 colonnes, elle devait rallier le soir suivant Abensberg.

Le 17 Avril, l’Empereur arrive sur le théâtre d’ opération. Les ordres fusent : Davout doit marcher sur Ingolstadt. «Soldats ! Le général autrichien veut que nous fuyions à l’aspect de ses armes et que nous lui abandonnions le territoire de nos alliés. J’arrive au milieu de vous avec la rapidité de l’aigle ... L’Autriche a du tout à notre générosité : trois fois elle a été parjure ! Nos succès passés sont un sûr garant de la victoire qui nous attend. Marchons donc, et qu’à notre aspect l’ennemi reconnaisse ses vainqueurs».
7-leger-2.jpg
Le 19 au matin, deux  bataillons du 7e Léger (les 1er et 2ème) avaient été détachés sur le flanc gauche avec la cavalerie de Montbrun pour empêcher l’ennemi de déboucher sur les arrières. Vers 11 heures les Autrichiens furent rencontrés entre Luckenpoint et Dinzling. Le 7e Léger s’engage contre l’ennemi pour le retenir avec succès plusieurs heures puis retraite par échelons. Il y eut 200 hommes de perdus côté français dont le capitaine Waroquier et  500 hommes blessés ou tués coté autrichien avec 1000 prisonniers, mais pendant ce temps les divisions du 3e Corps avaient eu le temps d’avancer après avoir repoussé les Autrichiens à Thann. Le colonel du 7e Léger Lamaire est blessé à la cuisse gauche.

Le 20 Avril au matin, Napoléon réunit les divisions Gudin et Morand avec les Bavarois et Wurtembourgeois et marcha sur Rohr dont il s’empara. Le 1er bataillon du 7e Léger qui était à Abbach reçut l’ordre de se porter à Ratisbonne pour renforcer la garnison. Sur le chemin, attaqué par des forces supérieures, il dut se replier sur Peissing. Ratisbonne est repris par les Autrichiens.
officier-7eme-leger.png
Le 21, la division Gudin rejeta les Autrichiens au-delà de Landshut. Pendant ce temps, les deux bataillons du 7e Léger (1er et 2ème) toujours avec la cavalerie légère de Montbrun et Pajol prenait des dispositions pour se retrancher dans Peissing, Abbach, et Dinzling. Les Autrichiens attaquent le lendemain Abbach où le 7e Léger résiste bien.

 

Historique tiré du magnifique site de frédéric berjaud

 

7 leger 3

Partager cet article

Repost 0
Published by LOKEN 32 - dans Armée francaise
commenter cet article

commentaires